12/09/2008

Brésil Sao Gonçalo do Retiro

BRESIL

Sao Gonçalo do Retiro (Salvador), Bahia, Nordeste

Partenaire : Obras Sociais Sao Gonçalo do Retiro

Notre partenaire :

OSSGR est une ONG créée en 1975 et reconnue par la loi brésilienne.

Son objectif : amélioration des conditions de vie des personnes les plus marginalisées de cette région pauvre du Brésil, en les aidant à résoudre les multiples problèmes qui les assaillent de toutes parts.

Principalement : éducation & santé - femmes, enfants, jeunes.

Notre programme Education et amélioration de la santé, moteurs de développement durable 

Le Nordeste du Brésil est la région la plus pauvre du Brésil. L'exode rural provoque la multiplication des bidonvilles dans la périphérie des grandes villes comme Salvador (plus de 2.500.000 habitants).

Ces bidonvilles nés sauvagement ("invasions" de terres dont les propriétaires ne paient plus leurs taxes), sans aucun plan urbanistique, ne disposent pratiquement pas de structures sociales, si ce n'est quelques écoles.

Les problèmes sociaux sont nombreux et énormes, aux plans de l'identité communautaire, l'éducation, la santé, la formation et l'emploi.

Numériser0111Sao Gonçalo do Retiro est un quartier de Salvador, constitué de 40 communautés, en tout 150.000 habitants. La plupart sont des personnes totalement marginalisées qui vivent dans les bidonvilles. Le chômage et la misère sont généralisés.

Les OSSGR ont construit et équipé un centre de développement communautaire dans la plupart de ces communautés, en collaboration avec SOS LS&D, la Coopération Belge et la Commission Européenne. Certains sont déjà dotés de plusieurs équipements. Malgré cela, les besoins restent énormes, notamment dans le domaine de la formation professionnelle, la santé (principalement des mamans et des enfants) et le planning familial.

Le tout fonctionne sur la base de l'autogestion et de l'autofinancement. La population locale prend en charge l'entretien des locaux et des équipements des centres sociaux. Beaucoup de choses fonctionnent sur la base du bénévolat. Pratiquement partout, apparaissent des personnes relativement compétentes qui sont disposées à aider gratuitement, que ce soit au niveau de l'enseignement, de l'administration ou de l'entretien des locaux.

Les OSSGR assurent la supervision des activités et le suivi local, ainsi que l'apport financier supplémentaire si nécessaire.

Activités réalisées en 2007

-         Achat de quatre ordinateurs et accessoires pour des étudiants pauvres.

-         Soutien à 6 familles pauvres : aide alimentaire d’urgence.

-         Handicapés : achat de carburant (1 an) pour le transport des handicapés pauvres, vers les centres de soins de santé adaptés à leurs handicaps.

Numériser0003 

-         Planning familial : salaires des deux responsables spécialisés dans le domaine et la dynamique de groupe, ainsi que certains  frais de fonctionnement (eau, électricité, téléphone, matériel, formation).

OSSGR - SOS LS&D : activités à réaliser en 2008

Notre programme avec notre partenaire brésilien  se poursuit en 2008, avec les activités suivantes :

-         Formation professionnelle pour les jeunes étudiants défavorisés : octroi d’une bourse d’études (physiothérapie, secrétariat, assistante sociale, droit, communication sociale, cuisine).

-         Planning familial : salaires des deux responsables spécialisés dans le domaine et la dynamique de groupe, ainsi que certains  frais de fonctionnement (eau, électricité, téléphone, matériel, formation).

-         Réhabilitation d’une maison insalubre pour une famille pauvre.

-         Achat d’un ordinateur portable pour la personne chargée de la coordination et du suivi des activités aux OSSGR. 

Pour les familles déracinées et marginalisées,

la présence d’un centre de développement communautaire est un bien inestimable qui les aide

 à retrouver une place active et responsable dans la société

 et à améliorer leurs conditions de santé et d’emploi.

 

 

 

10/09/2008

Education et santé au Brésil

Notre action au BRESIL

Lauro de Freitas, Bahia, Nordeste

Partenaire : Obras Sociais Santo Amaro de Ipitanga

Notre partenaire :

OSSAI est une ONG créée en 1997 et reconnue par la loi brésilienne en 1980.

Son objectif : amélioration des conditions de vie des personnes les plus marginalisées de cette région pauvre du Brésil, en les aidant à résoudre les multiples problèmes qui les assaillent de toutes parts.

Principalement : éducation & santé - femmes, enfants, jeunes.

2006-2007-2008

Notre projet d'action sociale et de développement communautaire

L’action se situe dans la Commune de Lauro de Freitas, qui fait partie de la Région Métropolitaine de Salvador, dans le Nordeste du Brésil. Le dernier recensement, effectué en 2006, a enregistré dans cette Commune une population de 180.000 habitants, avec 32%, soit 57.600 habitants qui vivent encore dans une situation très précaire. 

L’action vise à mettre en œuvre un projet élaboré en dialogue permanent avec la population locale. Elle consiste à mettre sur pied trois Centres d’action sociale et de développement communautaire dans les quartiers importants de la Commune, en deux étapes, la construction tout d’abord, ensuite la mise en fonctionnement avec les activités correspondantes. Les trois quartiers sont ceux de Vilas do Atlantico, Encontro das Aguas et Pitangueiras. 

Mener de front la construction de trois Centres d’action communautaire est évidemment un grand défi. Il convient de souligner que tout a été fait en accord avec le code municipal et les normes syndicales de la construction civile. Nous présenterons, en premier lieu, un bref résumé du déroulement de la construction dans les différents quartiers.

BRESIL_0001.bis

 

 

 

Dans le quartier de Vilas do Atlantico, la construction a démarré en octobre 2006. Rapidement s’est posée la question d’agrandir la construction, en ajoutant au rez-de-chaussée, prévu dans les plans d’architecte du projet, un étage supérieur pour disposer d’un Centre complet, en vue des futures activités et de la population en croissance constante.

La communauté, en accord avec OSSAI & SOS LS&D, a opté pour cette solution, ce qui a forcément entraîné un certain retard dans la construction et surtout une augmentation sensible des dépenses. La construction s’est terminée en septembre 2007.

Le Centre a été inauguré officiellement  en présence des autorités communales le 16/09/2007.

Dans le quartier de Encontro das Aguas, la construction a suivi exactement le plan prévu dans le projet. La construction a commencé en octobre 2006 pour se terminer en juillet 2007.  Le Centre a été inauguré officiellement en présence des autorités municipales, le 15/07/07.

Dans le quartier de Pitangueiras, une nouveauté nous attendait. La Commune de Lauro de Freitas nous a demandé d’inclure dans le projet, l’assistance aux handicapés physiques et mentaux, pour venir en aide aux familles concernées.

 Les plans d’architecte se rapportant aux accès, à la largeur des portes et au fonctionnement des toilettes, ont dû être mis au point, en fonction de cette nécessité. En conséquence, la construction a commencé plus tard que prévu, en février 2007.

 L’inauguration officielle du Centre est prévue pour le 31/08/08.

Jusqu’à présent, les constructions, qui se termineront avec l’inauguration du Centre de Pitangueiras à la fin du mois d’août, et la prestation intermédiaire des comptes avec rapport d’activités, ont pris une bonne partie de notre attention. Mais cela ne signifie pas que la mise en fonctionnement des Centres soit arrêtée. Au contraire, dans chaque Centre, les activités ont commencé à se développer. 

Dans le Centre de Vilas, les données sont actuellement les suivantes :

-         dans la salle de pédiatrie, le Service d’Accueil et d’Orientation Familiale a commencé à faire l’enregistrement des familles qui auront besoin d’un suivi pour les enfants.

-         La salle d’odontologie est complètement équipée et prête à fonctionner. Un groupe de travail est en train de tracer les coordonnées des premiers soins dentaires pour définir les types de traitement, les formes de collaboration volontaire et les horaires de fonctionnement. Pour le début des activités, le groupe préfère attendre la fin des élections communales, au début du mois d’octobre prochain.

Numériser0037

-         La cuisine et la salle des ateliers de couture attendent les équipements pour entrer en plein fonctionnement. 

Dans le Centre de Encontro das Aguas, c’est l’œuvre de l’Enfance qui a commencé à occuper le premier plan dans les activités. La permanente du Centre visite régulièrement les familles des favelles avoisinantes qui recevront dans le Centre une assistance ciblée, dans le domaine de la santé et de l’éducation des enfants. Pour le mobilier, il faut encore acheter les tables, les armoires et surtout le moulin du multimélange d’aliments pour développer le travail de sécurité alimentaire. 

Dans le Centre de Pitangueiras, nous venons d’être engagés dans la dernière campagne de conscientisation, en vue de l’ouverture officielle du  Centre. Cela a été une fête de quartier, le samedi 28/06/08, sur l’emplacement du Centre, à l’occasion d’une fête très populaire dans le Nordeste du Brésil. Ensuite, à partir de septembre, commencera le développement des activités. 

Le projet se poursuivra avec l’achat du reste de l’équipement et la mise en œuvre de toutes les activités prévues dans le projet : accueil et orientation des migrants urbains, service de santé avec pédiatrie et odontologie, formation professionnelle, programme éducatif et de santé pour la femme et l’enfant.  

 

 

14:41 Écrit par Pour SOS LS&D dans Brésil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nordeste, bresil, salvador, lauro de freitas, solidarite, sos layettes |  Facebook | | |