11/07/2014

La coupe du Monde Brésil

  

BRESIL : Un autre mondial

 

Actuellement, la Belgique, l’Europe entière et tous les continents du Monde, sont en contact permanent avec le Brésil, à l’heure de la Coupe du Monde 2014. Les médias nous informent sur  les événements footballistiques mais aussi sur le pays et ses habitants.

 

brésil buildings.jpg

 

brésil favelas.jpg

 

Au Brésil, environ 25 millions de personnes habitent dans les favelas et plus de 50 millions doivent vivre avec moins de un euro par jour …

 

Dans l’ensemble du Brésil, où 10 % de la population contrôlent la majeure partie des richesses du pays, alors que près de la moitié vit au-dessous du seuil de la pauvreté, les contrastes sont très impressionnants. Pour la plupart accrochés aux flancs des collines, les quartiers pauvres et sous-équipés sont régulièrement victimes de glissements de terrains lors de fortes pluies particulièrement meurtriers.

 

Dans tout le Brésil, on estime que 7 à 8 millions de mineurs sont abandonnés à eux-mêmes dans les rues des grands centres urbains … A côté des favelas, les classes moyennes et aisées occupent les quartiers résidentiels fermés et sécurisés avec piscine et tout le confort.

 

Salvador est une ville de 3 millions d’habitants, située dans le nord Est (Nordeste), la région la plus pauvre du Brésil. Elle est caractérisée par l’influence de trois cultures distinctes : africaine, portugaise et indigène.  Le stade « Estadio Octavio Mangabeira, inauguré en 1951 était fermé depuis 2007, suite à l’écroulement d’une tribune ayant fait 7 morts. Pour la coupe du monde de football 2014, il a été rénové, pour plus de 230 millions d’euros. Considéré comme l’une des arènes les plus modernes du Brésil, le stade de Salvador a une capacité de 55.000 places assises où auront lieu les matches éliminatoires des meilleures sélections nationales, à des prix hors de portée de la majorité des habitants de Salvador.

 

Aujourd’hui, malgré l’amour du Brésilien pour le football, l’atmosphère est à la contestation : suite aux dépenses publiques pharaoniques allouées et aux expulsions des familles de leurs foyers, dans les zones proches des stades de football, pour « des mesures de sécurité » et « des travaux de modernisation », en vue de la Coupe du Monde 2014, de nombreuses revendications sociales se propagent dans tout le pays. La plupart des familles expulsées sont des familles avec des jeunes enfants.

 

La vérité du Brésil est exposée en pleine lumière, en dehors des clichés habituels qui le désignaient comme un pays émergeant en pleine expansion économique : la vérité des familles expulsées de leurs pauvres maisons ; la vérité des enfants mourant en bas âge ; la vérité des familles vivant dans des conditions de pauvreté extrême, sans avoir accès à l’éducation et à la formation professionnelle qui leur assurerait un avenir meilleur ... Elle nous montre aussi les sommes considérables qui ont été investies dans la Coupe du Monde 2014 au Brésil, alors que les besoins socio-économiques sont énormes …

 

Si cette réalité qui est enfin diffusée par les médias, pouvait nous amener à soutenir ces familles oubliées de la Société, une immense victoire serait remportée par la Coupe du monde 2014 … pour les plus pauvres qui ont été exclus dans les programmes socio-économiques et sanitaires ... au profit du football ... 

 

Brésil 3 enfants.jpg

  

A Salvador et à Lauro de Freitas (périphérie de Salvador), nos partenaires Brésiliens « les ObrasSociais Sao Gonçalo do Retiro » et « les Obras Sociais Santo Amaro de Ipitanga » poursuivent leur combat avec les familles des favelas et des quartiers pauvres. L’objectif étant que celles-ci accèdent enfin à des conditions de vie plus décentes et humaines. Nous continuons à compter sur vous, afin de soutenir leurs projets, dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la formation professionnelle,en Solidarité avec les familles du BRESIL. Merci de tout Cœur. 

 

brésil,salvador,lauro de freitas,bahia,coupe du monde,football,enfants,familles,favelas,don

 SOS Layettes Solidarité & Développement 

BNP Paribas Fortis BE91 2400 6620 0076

BIC GEBABEBB   

brésil,salvador,lauro de freitas,bahia,coupe du monde,football,enfants,familles,favelas,don

Pour les familles des Favelas du Brésil