25/08/2017

50 ans !!!

 

50 ans !!!

logo soslayettes sans photo .pnglogo Photo.JPG

 

24 Août 1967 - 24 Août 2017

 

Nous sommes très heureux de vous rappeler que notre ASBL

SOS Layettes & Développement

a 50 ans !!!

 

 

Pour cette occasion, nous avons le plaisir de joindre une lettre de notre Présidente ...

50 ans SOS Layettes.24.08.2017.docx

Merci pour votre passage et nous sommes heureux de vous compter parmi nos amis et sympathisants ...

Bonne journée à vous qui passez nous voir sur notre site ...

Pour SOS Layettes Solidarité & Développement

22/08/2017

Les retrouvailles

 

source aménagée OIF.sept.2010.Kalushamba.thé.jpg

 

Si vous passez par Liège, Samedi 2 et/ou Dimanche 3 septembre

2017, entre 11h00 et 19h00, venez découvrir notre ASBL "SOS Layettes

Solidarité & Développement" ...

 

http://www.retrouvailles.be/fr/concept

 

 Au grand plaisir de vous y rencontrer et bon plaisir sur skynetblogs ...

 

Notre ASBL fête ses 50 ans ce 24 août 2017 !!!

 

 

L'équipe de SOS Layettes Solidarité & Développement

 

 

12/09/2016

Brésil et solidarité

Cher(e)s visiteurs de notre blog de Solidarité avec le Sud,

Avec la rentrée, voici notre périodique bimestriel juillet-août 2016 N° 4.

Bonne lecture et bonne rentrée,

Que la Paix et la Solidarité internationale se répande sur notre terre, pour un Monde Meilleur ...

Plusieurs gouttes forment des ruisseaux qui se jettent dans les rivières, pour former un Océan d'azur ... 

SOS Layettes Solidarité & Développement

Journal Solid. août 16 n°4.pdf

Obras Sociais Santo Amaro de Ipitanga - OSSAI - Lauro de Freitas, Bahia, BRESIL

Centre de Développement Communautaire Ipitanga

1 photo 4.2016.jpg

2 photo 5.2016.jpg

dans une favela de Lauro de Freitas

3 photo 4.2016.jpg

Obras Sociais Sao Gonçalo do Retiro - OSSGR - Salvador, Bahia, Nordeste BRESIL

Consultation des nourrissons

4 photo 5.2016.jpg

Un bidonville de Lauro de Freitas

5 photo 5.2016.jpg

OSSAI - formation pour les jeunes "Capoeira"

6 photo 5.2016.jpg

Construction du Centre de Développement Communautaire de Buraquinho

Lauro de Freitas - OSSAI - 

7 photo 5.2016.jpg

décembre 2013

9 photo 5.2016.jpg

juillet 2015






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11/07/2014

La coupe du Monde Brésil

  

BRESIL : Un autre mondial

 

Actuellement, la Belgique, l’Europe entière et tous les continents du Monde, sont en contact permanent avec le Brésil, à l’heure de la Coupe du Monde 2014. Les médias nous informent sur  les événements footballistiques mais aussi sur le pays et ses habitants.

 

brésil buildings.jpg

 

brésil favelas.jpg

 

Au Brésil, environ 25 millions de personnes habitent dans les favelas et plus de 50 millions doivent vivre avec moins de un euro par jour …

 

Dans l’ensemble du Brésil, où 10 % de la population contrôlent la majeure partie des richesses du pays, alors que près de la moitié vit au-dessous du seuil de la pauvreté, les contrastes sont très impressionnants. Pour la plupart accrochés aux flancs des collines, les quartiers pauvres et sous-équipés sont régulièrement victimes de glissements de terrains lors de fortes pluies particulièrement meurtriers.

 

Dans tout le Brésil, on estime que 7 à 8 millions de mineurs sont abandonnés à eux-mêmes dans les rues des grands centres urbains … A côté des favelas, les classes moyennes et aisées occupent les quartiers résidentiels fermés et sécurisés avec piscine et tout le confort.

 

Salvador est une ville de 3 millions d’habitants, située dans le nord Est (Nordeste), la région la plus pauvre du Brésil. Elle est caractérisée par l’influence de trois cultures distinctes : africaine, portugaise et indigène.  Le stade « Estadio Octavio Mangabeira, inauguré en 1951 était fermé depuis 2007, suite à l’écroulement d’une tribune ayant fait 7 morts. Pour la coupe du monde de football 2014, il a été rénové, pour plus de 230 millions d’euros. Considéré comme l’une des arènes les plus modernes du Brésil, le stade de Salvador a une capacité de 55.000 places assises où auront lieu les matches éliminatoires des meilleures sélections nationales, à des prix hors de portée de la majorité des habitants de Salvador.

 

Aujourd’hui, malgré l’amour du Brésilien pour le football, l’atmosphère est à la contestation : suite aux dépenses publiques pharaoniques allouées et aux expulsions des familles de leurs foyers, dans les zones proches des stades de football, pour « des mesures de sécurité » et « des travaux de modernisation », en vue de la Coupe du Monde 2014, de nombreuses revendications sociales se propagent dans tout le pays. La plupart des familles expulsées sont des familles avec des jeunes enfants.

 

La vérité du Brésil est exposée en pleine lumière, en dehors des clichés habituels qui le désignaient comme un pays émergeant en pleine expansion économique : la vérité des familles expulsées de leurs pauvres maisons ; la vérité des enfants mourant en bas âge ; la vérité des familles vivant dans des conditions de pauvreté extrême, sans avoir accès à l’éducation et à la formation professionnelle qui leur assurerait un avenir meilleur ... Elle nous montre aussi les sommes considérables qui ont été investies dans la Coupe du Monde 2014 au Brésil, alors que les besoins socio-économiques sont énormes …

 

Si cette réalité qui est enfin diffusée par les médias, pouvait nous amener à soutenir ces familles oubliées de la Société, une immense victoire serait remportée par la Coupe du monde 2014 … pour les plus pauvres qui ont été exclus dans les programmes socio-économiques et sanitaires ... au profit du football ... 

 

Brésil 3 enfants.jpg

  

A Salvador et à Lauro de Freitas (périphérie de Salvador), nos partenaires Brésiliens « les ObrasSociais Sao Gonçalo do Retiro » et « les Obras Sociais Santo Amaro de Ipitanga » poursuivent leur combat avec les familles des favelas et des quartiers pauvres. L’objectif étant que celles-ci accèdent enfin à des conditions de vie plus décentes et humaines. Nous continuons à compter sur vous, afin de soutenir leurs projets, dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la formation professionnelle,en Solidarité avec les familles du BRESIL. Merci de tout Cœur. 

 

brésil,salvador,lauro de freitas,bahia,coupe du monde,football,enfants,familles,favelas,don

 SOS Layettes Solidarité & Développement 

BNP Paribas Fortis BE91 2400 6620 0076

BIC GEBABEBB   

brésil,salvador,lauro de freitas,bahia,coupe du monde,football,enfants,familles,favelas,don

Pour les familles des Favelas du Brésil

 

 

24/02/2014

Bahia BRESIL

 

http://www.dailymotion.com/video/xe4dck_berceuse-jean-ferrat_music

Vous trouverez ci-dessous le lien pour lire notre périodique de Février 2014, suite à notre visite chez nos partenaires brésiliens.

journal février 2014 BRESIL.pdf

et voici les photos en couleur ...

photo 1.en tête.jpg

 Lauro de Freitas

photo 2.colis alim.jpg

Lauro de Freitas

photo 3.VILAS OK.png

  Vilas do Atlantico - Lauro de Freitas

photo 4.Pitangueiras.P1030338.JPG

  Pintangueiras - Lauro de Freitas

photo 5.Aguas.P1030518.JPG

Encontro das Aguas - Lauro de Freitas

photo 6.Buraquinho.P1030115.JPG

Buraquinho - Lauro de Freitas

photo 7.bidonvilles.P1030940.JPG

Un bidonville à Sao Gonçalo - Salvador

photo 8.Casa Maria.P1030898.JPG

Tancredo Neves - Casa de Maria -

photo 9.familles pauvres.P1040336.JPG

Sao Gonçalo 

photo 10.handicapés.P1040159.JPG

Sao Gonçalo

brésil,bahia,nordeste,salvador,lauro de freitas

Salvador - au Journal "Aurora da Rua"

photo 12.favelas.jpg

 Un bidonville à Lauro de Freitas

brésil,bahia,nordeste,salvador,lauro de freitas

 Sao Gonçalo

photo 14.pédicure.P1040124.JPG

Sao Gonçalo

photo 15.certificats.P1040121.JPG

Sao Gonçalo

 

Amicalement

et à bientôt sur le net

Pour SOS LS&D

Francine

12/12/2013

Brésil

En visite chez l'un de nos partenaires du Brésil "Obras Sociais Santo Amaro de Ipitanga" voici quelques photos prises dans un bidonville de Lauro de Freitas, ville périphérique de celle de Salvador da Bahia.

En cette période de préparation de Noël les manifestations de solidarité et d'accueil aux enfants sont nombreuses.

Brésil 1.jpg

Brésil 2.jpg

Brésil 3.jpg

Brésil 4.jpg

 Brésil 5.jpg

Brésil 6.jpg

 Brésil 7.jpg

04:11 Écrit par Pour SOS LS&D dans Brésil, Femmes et mamans du monde, NOEL | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : brésil, salvador, bahia, enfants, bébés, noël |  Facebook | | |

12/09/2008

Brésil Sao Gonçalo do Retiro

BRESIL

Sao Gonçalo do Retiro (Salvador), Bahia, Nordeste

Partenaire : Obras Sociais Sao Gonçalo do Retiro

Notre partenaire :

OSSGR est une ONG créée en 1975 et reconnue par la loi brésilienne.

Son objectif : amélioration des conditions de vie des personnes les plus marginalisées de cette région pauvre du Brésil, en les aidant à résoudre les multiples problèmes qui les assaillent de toutes parts.

Principalement : éducation & santé - femmes, enfants, jeunes.

Notre programme Education et amélioration de la santé, moteurs de développement durable 

Le Nordeste du Brésil est la région la plus pauvre du Brésil. L'exode rural provoque la multiplication des bidonvilles dans la périphérie des grandes villes comme Salvador (plus de 2.500.000 habitants).

Ces bidonvilles nés sauvagement ("invasions" de terres dont les propriétaires ne paient plus leurs taxes), sans aucun plan urbanistique, ne disposent pratiquement pas de structures sociales, si ce n'est quelques écoles.

Les problèmes sociaux sont nombreux et énormes, aux plans de l'identité communautaire, l'éducation, la santé, la formation et l'emploi.

Numériser0111Sao Gonçalo do Retiro est un quartier de Salvador, constitué de 40 communautés, en tout 150.000 habitants. La plupart sont des personnes totalement marginalisées qui vivent dans les bidonvilles. Le chômage et la misère sont généralisés.

Les OSSGR ont construit et équipé un centre de développement communautaire dans la plupart de ces communautés, en collaboration avec SOS LS&D, la Coopération Belge et la Commission Européenne. Certains sont déjà dotés de plusieurs équipements. Malgré cela, les besoins restent énormes, notamment dans le domaine de la formation professionnelle, la santé (principalement des mamans et des enfants) et le planning familial.

Le tout fonctionne sur la base de l'autogestion et de l'autofinancement. La population locale prend en charge l'entretien des locaux et des équipements des centres sociaux. Beaucoup de choses fonctionnent sur la base du bénévolat. Pratiquement partout, apparaissent des personnes relativement compétentes qui sont disposées à aider gratuitement, que ce soit au niveau de l'enseignement, de l'administration ou de l'entretien des locaux.

Les OSSGR assurent la supervision des activités et le suivi local, ainsi que l'apport financier supplémentaire si nécessaire.

Activités réalisées en 2007

-         Achat de quatre ordinateurs et accessoires pour des étudiants pauvres.

-         Soutien à 6 familles pauvres : aide alimentaire d’urgence.

-         Handicapés : achat de carburant (1 an) pour le transport des handicapés pauvres, vers les centres de soins de santé adaptés à leurs handicaps.

Numériser0003 

-         Planning familial : salaires des deux responsables spécialisés dans le domaine et la dynamique de groupe, ainsi que certains  frais de fonctionnement (eau, électricité, téléphone, matériel, formation).

OSSGR - SOS LS&D : activités à réaliser en 2008

Notre programme avec notre partenaire brésilien  se poursuit en 2008, avec les activités suivantes :

-         Formation professionnelle pour les jeunes étudiants défavorisés : octroi d’une bourse d’études (physiothérapie, secrétariat, assistante sociale, droit, communication sociale, cuisine).

-         Planning familial : salaires des deux responsables spécialisés dans le domaine et la dynamique de groupe, ainsi que certains  frais de fonctionnement (eau, électricité, téléphone, matériel, formation).

-         Réhabilitation d’une maison insalubre pour une famille pauvre.

-         Achat d’un ordinateur portable pour la personne chargée de la coordination et du suivi des activités aux OSSGR. 

Pour les familles déracinées et marginalisées,

la présence d’un centre de développement communautaire est un bien inestimable qui les aide

 à retrouver une place active et responsable dans la société

 et à améliorer leurs conditions de santé et d’emploi.